Comment se préparer à l’effondrement ? (article sur le survivalisme)

Si pour les optimistes le meilleur reste à venir, les survivalistes, eux nous invitent à nous préparer à l’effondrement  économique, social  et environnemental du monde. Les évènements actuels, le Covid-19, semblent leur donner raison quand les infos nous bombardent qu’en  biodiversité, nous assistons à la disparition de plusieurs espèces en une décennie, que les catastrophes naturelles sont de plus en plus violentes et plus fréquentes, que l’économie elle-même est également touchée, sans parler de l’augmentation exponentielle de la pauvreté et  de cette marée migratoire  menaçante à nos portes en plus de cette pandémie que la planète a du mal à juguler.  Alors comment se préparer à l’effondrement ?

La loi de la jungle

Selon les survivalistes, il est inévitable que tout le monde ne peut être sauvé de l’effondrement, alors ils se préparent à être parmi les rescapés. Pour cela, certains pensent que seuls les plus forts et les mieux armés intellectuellement et physiquement peuvent survivre. Alors, ils pensent qu’ils doivent sacrifier les faibles et appliquer la loi de la jungle où seuls les meilleurs gagnent.

Mais une autre branche des survivalistes estiment qu’il faut être solidaire, qu’il n’y a que l’entraide pour faire face à cet effondrement angoissant. On voit alors émerger une nouvelle forme de citée où on met en exergue des gestes écoresponsables,  une solidarité locale renforcée par la mutualité des outils. En d’autres termes agir localement, s’autoalimenter quitte à reprendre la forme de troc comme système de marché.

Le partage des astuces

Actuellement, ceux qui craignent l’effondrement ont beaucoup augmenté et ils ont créé divers clusters pour échanger des astuces et des idées géniales et originales pour faire face à leur hantise. Ces idées ingénieuses peuvent concernées la manière de faire du feu avec des pierres, le mode de consommation à adopter, le choix des matériels indispensables à la survie dans la forêt, où trouver les stages de survie, etc.

Ainsi, un survivaliste doit toujours être prêt à tout moment car tout peut arriver à un moment où on s’attend le moins. Alors, il se promène avec des masques, des médicaments iodés en cas de rayonnement radioactif, un détecteur de métaux et bien sûr un couteau de survie.

L’autosuffisance

Pour faire face à l’effondrement, le survivaliste apprend à être totalement indépendant que l’autosuffisance en devient une obsession. Pour eux, la nature  est là pour l’aider à survivre comme du temps des pionniers: comme un sdf, un mendiant, …  car l’Etat ne pourra pas vous aider en cas d’effondrement, vous devez vous débrouiller tout seul, alors il faut apprendre à consommer, savoir faire durer les stocks,  en trouver quand c’est nécessaire, apprendre à survivre selon l’environnement où vous êtes : survivre en milieu urbain, dans la forêt, dans le désert ou dans les montagnes… hiver comme été. Des stages pour débutants et pour les plus avancés sont d’ailleurs à votre disposition sur Internet.

S’équiper

Après un stage de survivalisme, vous allez reconnaître que vous n’avez pas toujours le matériel indispensable pour faire face à l’effondrement. Nous vous conseillons de cliquer sur ce lien https://www.offroadlifer.fr pour en commander. Pour éviter la disette et pour une autosuffisance alimentaire, prévoyez un potager. Toutefois, il ne faut pas oublier de faire un stock au cas où !

 

Avoir une autosuffisante énergétique est également l’idéal, mais dans le cas contraire n’oubliez pas les piles, les torches, les petites plaques solaires pour les petits appareils. Et apprenez à vous détacher des appareils bouffeurs d’électricité, car il est fort possible que vous devez aller dans un endroit sans électricité face à l’effondrement. Le top actuel, c’est avoir son propre bunker.

Actuellement,  nombreux sont les personnes lambda, des  cadres, des dirigeants qui reconnaissent que  l’effondrement n’est pas une mauvaise blague mais qu’il peut réellement arriver, et s’y préparer devient une priorité. Franceinfo a mené une enquête pour nous parler comment les survivalistes se préparent..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *